AGIR Retraite & Assurances 66, avenue des Champs Elysées 75008 Paris - 06 50 85 83 91 - contact@agir.pro

FAQ .

HOMÉOPATHIE,BIENTÔT LE DÉREMBOURSEMENT

La Ministre de la santé Agnès Buzyn a annoncé la fin du remboursement par la Sécurité sociale des médicaments homéopathiques d’ici au 1er janvier 2021. Explications.

UN CHOIX, FAUTE DE PREUVE
S’alignant sur l’avis de la Haute Autorité de Santé (HAS), qui vient d’estimer que l’homéopathie ne doit plus être remboursée par la Sécurité sociale en raison d’un manque de preuve de son efficacité, la Ministre de la santé a décidé de dérembourser progressivement ces médicaments.

Le taux de remboursement passera de 30 % aujourd’hui à 15 % en 2020, puis à 0 % le 1er janvier 2021. Il est à noter qu’en septembre 2017, le Conseil scientifique des académies des sciences européennes avait rendu un rapport indiquant qu’il n’y avait « aucune preuve solide de l’efficacité des produits pour traiter les maladies ou même les prévenir. »

Le National Health and Medical Research Council en Australie avait émis le même constat après l’analyse de plus de 200 études datant de moins de 20 ans et portant sur 55 pathologies différentes.

Actuellement, les organismes de complémentaires santé prennent souvent en charge l’homéopathie. Au 1er janvier 2021, quand l’Assurance Maladie ne remboursera plus du tout ce poste, les contrats devront être adaptés et pourront rembourser totalement, partiellement, voire plus du tout l’homéopathie.